Dakar 2050 — Partie 1

Chers voisins,

Est-ce la fin de la partie pour la ville de Dakar ?

Vous ne voyez pas, vous ne sentez pas et n’entendez pas non plus. Peut-être que vous ne faites plus attention, comme beaucoup d’entre nous.

Tous les jours, Dakar nous envoie des alertes 🚨 !

Alerte transport, nous continuons à battre le record des embouteillages sur nos routes.

Alerte eau, la distribution d’eau potable est toujours problématique.

Alerte santé, notre système de santé ne se porte pas très bien.

Alerte démographie, la population de Dakar dépassera les cinq millions d’habitants d’ici 2030.

Alerte déchet, la gestion de nos déchets est catastrophique

Alerte qualité de l’air, notre ville fait partie du top des villes les plus pollués

Alerte pollution marine, notre presqu’île est aussi polluée

Pensé vous que la situation va s’améliorer ?

Vous vous dites surement que oui avec le nouveau réseau de transport du Plan Sénégal Émergeant (PSE).

A (autoroute), N (route nationale), R (route régionale), D (route départementale), P (piste classée), VU (route urbaine)

Bus Rapide Transit (BRT)

Pour un transport de masse de la population, le BRT-1 ira de Guédiawaye à la gare routière de Petersen, une distance de 18,3 km. Plusieurs questions:

  • Est-ce des bus électriques ?
  • Comment lutter contre l’incivisme sur nos routes ?
  • Quel impacte sur l’environnement ?
  • Etc…
source le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CTUD)

Un Train express régional (TER)

Une ligne de chemin de fer électrique à écartement standard reliant le centre-ville de Dakar à l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD), une distance de 57 km. Encore des questions:

  • Quelle est la date de mise en service ?
  • Des arrivées et départs à l’heure et en temps réel ?
  • Quel sera l’impact des 67 ouvrages d’art (passages dénivelés, ponts-rails,
    ouvrages hydrauliques) ?
  • Etc…
Source: APIX

Diamniadio, une nouvelle ville pour désengorger Dakar

Les infrastructures sortent de terre depuis 2014. Routes, hub autoroutier, aéroport, centre de conférences et d’exposition, hôtel, sphères ministérielles, parque industrielle, centres de recherche, université, parc des technologies numériques, habitations, commerces, sports et loisirs, etc…
Une question se pose à moi:

  • Est-ce que Diamniadio, est une ville intelligente ?

Certains de ces projets sont déjà en service, y a-t-il de réel changement? Non. On me dira que je suis impatient et que je dois attendre 2020 ou même 2030.

Mais Diamniadio, reproduire les mêmes erreurs du passé

Déjà les planificateurs de la ville de Dakar en 1950 voyaient à long terme, mais sans doute pas assez.

Carte Dakar, en 1950 source senegalmetis

Ils imaginaient l’autoroute et ses deux extensions depuis la Patte d’Oie vers le nouvel aéroport de Yoff, qui allait remplacer celui de Ouakam, et vers Rufisque. Ils imaginaient aussi que la Médina laisserait place à une zone de jardins lorsque les habitations prévues aux alentours (Mermoz, Point E, Fann) auront été construites, tandis que les fonctions administratives et commerciales resteraient au centre-ville.

La Cité des Baobabs. Le terrain à gauche sur lequel serait construit le stade Demba Diop était encore vierge source senegalmetis

Première erreur, une méconnaissance de l’histoire de Dakar
Dakar s’apparente à une vieille dame coquette qui à une histoire à raconté.

Chaque ruelle, quartiers, bâtiments, noms, couleurs, sonorités et odeur nous interpelle.

Docteur Abdoul Aziz Diop nous raconte une partie de cette histoire dans son écrit intitulé “quelles centralités pour la ville de Dakar, Sénégal ?” en voici un court extrait.

La centralité prend en compte la dimension spatiale avec un rôle fort de la mobilité mais également les dimensions économique, politique, démographique et culturelle. De la théorie des lieux centraux à celle des noyaux multiples, il existe différents types de centralité allant du commercial à la communication en passant par le symbolique. A Dakar, la centralité est marquée comme partout ailleurs par un aménagement urbain qui a mis (et met encore) l’accent sur un territoire précis de la ville, ici le quartier central du Plateau. Un questionnement sur la centralité dakaroise a permis de relever une évolution en quatre temps : la centralité coloniale, celle dite « sous ajustement », la centralité d’après les années 1990 amorçant la pondération de l’hypercentralité du Plateau et enfin la nouvelle tendance à la polycentralité marquée par l’émergence de nouvelles centralités en périphérie.

Deuxième erreur, peut de donnée ouverte sur Dakar
Vous le savez déjà notre vieille dame est malade, un médecin sage ne lui prescrira pas de traitement sans analyse, ni diagnostique. Les données ouvertes sont un formidable outil d’aide à la décision pour les administrations.

Je vous invite à consulter mes articles précédents, pour comprendre leur importance.

Troisième erreur, une crise de la représentation qui date de longtemps
Avant l’arrivée des colonisateurs, notre vieille dame était une petite fille, c’est-à-dire des villages où habités la communauté Mandingue, puis Lébou.

Une crise de confiance c’est installé entre le peuple et les élus de Dakar (en wolof : Ndakaaru) dès sa fondation en 1857 par le capitaine de vaisseau Protet, commandant supérieur de l’Île de Gorée.

Le peuple a toujours subi la loi des élus et n’avait pas son mot à dire même après l’indépendance du Sénégal. Mais ce peuple a toujours eu une grande résilience.

Pour mieux comprendre cela, je vous invite à remonter le temps. Année 1969 avec pour guide l’écrivain et cinéaste sénégalais Ousmane Sembène dans son film documentaire intitulé “Dakar: Crise de croissance ?

Ousmane Sembène nous amène à la rencontre des habitants de Dakar, nous plonge dans leur quotidienne sur le plan économique, social et religieux.

Dakar 2050

Le futur de Dakar est lié à celle de ses habitants et vice-versa. L’écriture de ces lignes c’est pour léguer un avenir radieux à nos enfants. Il le sera que si nous apportons des solutions de développement durable pour éviter l’hyper centrisme et ses effets néfastes.

Dakar années 50, on n’hésitait pas à vanter la qualité de l’enseignement de l’Afrique-Occidentale française (AOF) source senegalmetis

À suivre…

Dakar 2050Partie 2
Ville intelligente ouverte !

Contribution

Merci de poster vos suggestions ICI

Mamadou Diagne
Consultant Open Innovation

--

--

--

Vous aimez mon travail, envisagez de m’acheter un café buymeacoff.ee/51JrBtX Merci de votre soutien! !

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Mamadou Diagne

Mamadou Diagne

Vous aimez mon travail, envisagez de m’acheter un café buymeacoff.ee/51JrBtX Merci de votre soutien! !

More from Medium

Chapter 1 : A Date With Destiny

Institutionalized

First malaria vaccine hits 1 million dose milestone — although it has its shortcomings

Please, I want the “Story Editor” Back . . .