Votre commune sera-t-elle l’une des 8 nouvelles « Local Open GovLab » ?

Pas le temps de lire appuyer sur play pour écouter

Pendant que vous lisez ces lignes le compte à rebours ⏳ est déjà lancer sur le site du Local Open GovLab (LOG), vous n’avez plus que quelques jours pour envoyer votre candidature.

Vous aurez peut-être la chance d’intégrer pendant 6 mois un profil numérique d’exception dans votre commune pour relever les défis d’amélioration du service public avec l’aide du numérique et des données ouvertes (open data).

Local Open GovLab (LOG) est un projet qui accompagne les administrations locales africaines à l’intégration du numérique pour une gouvernance locale ouverte.

LOG appuye, outille, forme et accompagne les communes vers :

  • Une politique de transparence budgétaire
  • Une politique de gouvernance ouverte et d’administration inclusive
  • L’accès à l’information
  • La co-création avec des dynamiques citoyennes

L’objectif principal du programme LOG est de créer des collectivités modèle en matière de gouvernance locale ouverte. Dans sa phase, pilote quatre pays de l’Afrique de l’Ouest ont été choisi comme bénéficière.

  • Guinée-Bissau
  • Niger
  • République de Guinée
  • Sénégal

« Bien informés, les Hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets ».

Cette phrase dAlfred Sauvy, démographe et sociologue français (1898–1990), pourrait résumer l’esprit de la démarche de gouvernance ouverte.

La gouvernance locale ouverte contribue à donner la capacité aux citoyens d’être informés sur la vie publique, notamment par la lecture et la manipulation des données publiques(open data), et donc de devenir acteurs.

Le gouvernement ouvert (ou open government en anglais) se définit comme une doctrine de gouvernance qui vise à améliorer l’efficacité et la responsabilité des pouvoirs publics. Favoriser la transparence de l’action publique et donner aux citoyens, grâce au développement du numérique et à l’ouverture des données publiques (open data), les moyens de contrôler, superviser et prendre part aux décisions gouvernementales et locales. Tels sont les objectifs du gouvernement ouvert.

Depuis septembre 2011, il a été créé le Partenariat pour un Gouvernement OuvertPGO », ou Open Government Partnership), une organisation qui regroupe aujourd’hui 79 pays et des centaines d’organisations de la société civile qui agissent à travers le monde pour la transparence de l’action publique, pour sa co-construction avec la société civile et pour l’innovation démocratique.

Les pays qui rejoignent le PGO s’engagent à respecter les grands principes de la Déclaration du gouvernement ouvert :

  • transparence de l’action publique, notamment via l’ouverture des données publiques,
  • Participation des citoyens à l’élaboration et à l’évaluation des politiques publiques,
  • Intégrité de l’action publique et des agents publics,
  • Utilisation des nouvelles technologies en faveur de l’ouverture et de la redevabilité.

L’un des objectifs des démarches d’ouverture des données publiques (open data) les plus cités est celui de transparence de l’action de l’État et des collectivités. L’obligation pour la puissance publique de rendre compte à ses administrés est une valeur centrale des démocraties modernes. Cette responsabilité se concrétise notamment par un droit d’information des citoyens, et par une nécessité de transparence de l’État et des collectivités quant à leur fonctionnement.

La mise à disposition de données brutes et leur réutilisation libre et ouverte permettent en outre d’éclairer le débat public. Un large accès aux données brutes confère par exemple aux journalistes une plus grande latitude pour la conduite d’investigations basées sur les faits et la construction d’argumentaires étayés (data journalisme).

Enfin, l’Open Data n’est pas uniquement une démarche descendante de la collectivité vers la société civile : il peut également aboutir à des phénomènes montants et encourager l’implication des citoyens dans la vie publique. La mise à disposition des données peut permettre l’émergence d’une réelle expertise citoyenne impliquée dans la vie publique.

La ligue africaine des cyber-activistes et blogueurs pour la démocratie (AfricTivistes) est une organisation qui vise à renforcer la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’Homme par le biais des technologies de l’information et de la communication.

Avec un réseaux de plus de 200 membres dans 39 pays africains et 8 ans d’expérience sur le continent, AfricTivistes s’engage dans cette première phase du projet LOG 2021–2022 avec sont partenaire la National Endorcement for Democracy à fournir 8 Volontaires AfricTivistes pour la Gouvernance Locale Ouverte (VAGOA) dans les 4 Pays Ouest-africains pendans 6 Mois de parcours assistés pour la gouvernance locale ouverte.

Sont des experts et consultants qui seront sélectionnés à la suite d’un appel à candidatures ouvertes dans tous les pays d’Afrique. Ils recevront leurs feuilles de route sur la base de l’expression des besoins des collectivités sélectionnées. Après signature de leur contrat, ils seront envoyés en mission pour

Initier

  • Formation sur nos principes de la gouvernance locale ouverte
  • Coaching et mentoring durant les sessions
  • Production de contenu à forte valeur ajoutée avec les webinaires et les séries de podcast
  • Organisation de workshop partage et de session d’apprentissage aux outils du numérique pour la gouvernance locale
  • Organisation des émissions ou des interviews avec les acteurs politiques locaux
  • Partage d’expériences et de bonnes pratiques lors des événements du programme
  • Organisation de sessions en webinaire avec les experts identifiés

Accompagner

  • Encouragement et accompagnement de l’intégration du Volontaire AfricTivistes
  • Mise à disposition de solutions numériques
  • Mise à disposition de supports techniques (boîte à outils)
  • Encouragement à la participation au classement des collectivités locales ouvertes et inclusives à la fin du programme

Mobiliser

  • Création d’un cadre d’échanges et d’informations
  • Encouragement à l’utilisation des services numériques mis à la disposition de la collectivité locale
  • Mise en oeuvre des actions de campagnes de plaidoyer pour la gouvernance locale ouverte et inclusive
  • Encouragement de l’implication des acteurs locaux

Co-construire

  • Incitation à la réflexion commune et au travail collaboratif
  • Elaboration de plans d’action locaux
  • Production et mise à disposition de supports techniques pour la documentation
  • Pour développer l’innovation ouverte dans votre commune par l’ouverture de l’administration à des Volontaires VAGOA, professionnels du numérique extérieurs pour transformer le service public de l’intérieur.
  • Pour des réalisations concrètes et une impulsion de transformation numérique dans votre commune pour favoriser d’avantage l’engagement citoyen au sein de l’administration.

Et j’ajouterais un dernier point :

LOG par des Africains pour des Africains.

À l’heure où le numérique est vanté sur le continent comme une chance et un moyen qui révolutionne notre quotidien, il ne faut pas perdre de vue ces implications en matière de bonne gouvernance et de renforcement de la démocratie. Le gouvernement ouvert, allie parfaitement l’opportunité du numérique au renouvellement des principes de démocratie pour renforcer la responsabilité des pouvoirs publics.

Il ne reste plus qu’à inscrire votre commune ici.

Pour plus d’information sur le projet LOG télécharger la documentation officielle

À très bientôt dans votre commune…

Mamadou Diagne
Data Scientist,
Chargé de mission Open Data

Local Open GovLab

Vous aimez mon travail, envisagez de m’acheter un café buymeacoff.ee/51JrBtX Merci de votre soutien! !

Vous aimez mon travail, envisagez de m’acheter un café buymeacoff.ee/51JrBtX Merci de votre soutien! !